Vous êtes concernés par « La semaine de 4,5 jours » et mes publications qui ont suivi à propos des motifs de mon désaccord sur la réforme de V. Peillon sur les rythmes scolaires. Voici aujourd’hui une nouvelle série de questions sans réponse.

6)   Qui acceptera de travailler 1 h 30 par jour ? Sur quels critères de compétences va-t-il falloir recruter ? N’oublions pas qu’il s’agit de confier la responsabilité d’enfants !

7)   L’après-midi, à la sortie des classes, le professeur des écoles reste dans sa classe pour préparer la journée du lendemain, corriger les devoirs… Si les enfants restent dans la classe, à quel moment l’enseignant fera-t-il son travail ? Et s’il utilise sa classe, quels locaux met-on alors à la disposition des enfants et des professionnels qui les encadrent ?

8)   S’il y a cours le mercredi, l’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) n’a évidemment plus de raison d’être sur cette matinée. Que devient le personnel ? Comment équilibrer les comptes d’un ALSH qui ne fonctionnera que l’après-midi ?

 

(La suite demain…)