La réforme des rythmes scolaires à l’école primaire pose davantage de problèmes et de questions qu’elle n’apporte de solutions. Vous avez peut-être lu l’article titré « La semaine de 4,5 jours » publié hier, voici trois des constats qui justifient mon propos.

1)    Le décret prévoit que :

  • la semaine de classe comptera 4 heures de plus qu’actuellement,
  • les enseignants seront présents 26 heures devant les élèves,
  • les 3 heures restantes seront à la charge des communes.

2)    Les 3 heures de classe supplémentaires seront réparties sur 4 journées, ce qui impose ¾ d’heure par jour pendant lesquelles les enfants ne seront pas pris en charge par les enseignants.

3)    Prendre en charge des enfants durant ¾ d’heure chaque jour nécessite un minimum de préparation et de rangement. Cela multiplie les ¾ d’heure par 2 pour les personnels et oblige à prévoir des recrutements pour 1 h 30 par jour.

 

(La suite demain…)